Eco-conscious Beauty & Style

Eco-conscious Beauty & Style

Éditorial: Less is more!

Croissance ou décroissance ?

Note société est basé sur le modèle de la croissance afin d’augmenter d’année en année le PIB (indicateur de la production pour un pays). L’idée veut que si le PIB est bon, les habitants sont heureux. Et pourtant, produire toujours plus n’est pas viable.

 

Les ressources de notre planète ne sont pas infinies.

Il est temps d’en prendre conscience !

 

Nous voulons toujours plus et jetons toujours plus. Nous achetons de nouveaux vêtements alors que les nôtres sont en bonne état. Nous changeons de téléphone pour profiter des offres. Tout ceci n’est qu’illusions. Grâce à la publicité et à l’effet « mouton », nous achetons par envie (réel ou suggérée) et non plus par besoin.

 

Et le plus fort dans tout ça, c’est que nous sommes victimes de l’obsolescence programmée !

C’est quoi l’obsolescence programmée ?

 

Le sens premier de l’obsolescence programmée est de remplacer un objet qui fonctionne par un autre plus performant (voiture avec clim, portable avec facetime, écouteurs sans fils etc…). L'autre sens  est la conception de produits comprenant délibérément des défauts. Vous ne trouvez pas que les objets cessent de fonctionner correctement bien plus rapidement qu’auparavant ? Demandez à vos parents ou grand parents…

 

Nous épuisons la Terre...

 

Depuis le milieu des années 80, on surconsomme les réserves de la planète. L’empreinte écologique de l’humanité a dépassé la capacité biologique de la Terre : nous consommons davantage de ressources que la terre ne peut nous en fournir de manière pérenne.

De plus, nous produisons trop de déchets à une vitesse telle que la dégradation naturelle  ne peut les éliminer, sans parler des matières non dégradables… Les plastiques enfouis empêchent les racines des plantes de jouer leur rôle essentiel. Le plomb provenant des carburants provoque des maladies respiratoires puisqu’il se dépose sur les fruits et légumes que nous mangeons.

 

Changeons !

 

Nous devons nous arrêter et penser : Ai-je besoin de toutes ces choses pour être heureux ? N’est-t-il pas plus agréable de se rencontrer que de se parler à travers un objet ? Et tant d’autres questions…

Découvrir nos réels envies, apprécier les moments passés auprès de nos proches, s’apercevoir de sa chance. Vivre et être heureux en toute simplicité.  Nous travaillons plus pour dépenser plus et donc posséder plus et en contrepartie ? Nous sommes stressés, angoissés et apeurés!

 

L’équité devrait être le fil conducteur de notre pensée.

 

20% des habitants s’accaparent 80% des ressources ; les riches sont de plus en plus riches et les pauvres de plus en plus nombreux. Selon les Nations Unies, les 225 personnes les plus riches ont une fortune supérieure à ce que gagnent chaque année les trois milliards d’individus les plus pauvres (un tiers de l’humanité).

 

Il en va à chacun de faire ce chemin au travers de sa propre conscience… et de s’interroger sur quel monde voulons nous pour demain ?

 

      Stéphanie 



14/08/2014
0 Poster un commentaire
Ces blogs de Santé & Bien-être pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 8 autres membres